Un peu d’histoire

L’Abbaye Royale du Moncel est l’un des trésors de notre patrimoine. Sur ce lieu, existait, avant la création de l’abbaye, un manoir plus modeste dont la construction avait été entamée à la fin du XIIIe siècle par Philippe de Beaumanoir, bailli de Senlis. La propriété tomba dans le domaine royal à sa mort.

Au début du XIVe siècle, Philippe le Bel fit transformer le manoir nommé « Château de Fécamp » en résidence royale. Peu après, il décida d’y fonder une abbaye à proximité. Le roi résida souvent au château, notamment pour chasser en forêt d’Halatte où un accident de cheval en 1314 entraina sa mort quelques temps après à Fontainebleau.

Les bâtiments conventuels ont accueilli une communauté de sœurs Clarisses jusqu’à la Révolution française où l’église abbatiale a été détruite et l’abbaye vendue comme bien national. Elle est alors occupée par un négociant en vin puis rachetée par l’évêché de Beauvais au début du XXe siècle pour en faire un séminaire et un pensionnat.

Abbaye Royale du Moncel

Un patrimoine valorisé

Depuis 1984, l'association du Club du Vieux Manoir a pris en charge le bâtiment et sa restauration. Il propose depuis de nombreuses années des ateliers patrimoine autour du vitrail, d’octobre à juin. Ces ateliers réalisent des ouvrages destinés à des monuments, d’après un projet établi avec les collectivités propriétaires et en accord avec les administrations concernées.
L'association propose aussi des camps-chantiers-patrimoine pour les jeunes à partir de 14 ans pour la restauration de monuments en pratiquant la taille de pierre, le rejointoiement, la maçonnerie, le pavage...
L’Abbaye Royale du Moncel expose la vie des sœurs clarisses au Moyen-Âge dans différentes salles du monument : réfectoire aux fresques, dortoirs sous la charpente, celliers voutés...
L'abbaye accueille aussi régulièrement, des expositions temporaires d’artistes contemporains.
Le lieu est inscrit aux Monuments historiques et  labellisé Accueil Vélo.

Salle du réfectoire de l'Abbaye

Réfectoire

Lieu de tournage et de réception

L’Abbaye Royale du Moncel est souvent choisie pour la réalisation de scènes de films. Ce monument de l'art gothique est intéressant avec ses celliers et chartriers sous croisés d’ogive, ses charpentes monumentales dans les anciens dortoirs, ou encore son réfectoire orné de fresques.

Les réalisateurs de cinéma ou de télévisions comme Stephen Frears pour Les liaisons dangereuses ou encore Jean-Pierre Jeunet pour son film Un long dimanche de fiançailles, sont attirés par les pièces spacieuses offrant un décor atypique et une profondeur de champ exceptionnelle.

Situé au cœur d’un parc de 6 hectares, le cloître et le parc permettent d’accueillir des séminaires et des réceptions de 100 à 500 personnes dans des espaces importants, le cellier pour les repas et cocktails ou encore la salle des charpentes pour les expositions ou concerts.

Salle de reception Abbaye Royale du Moncel
© Abbaye Royale du Moncel